La vie cette loterie

Expositions

Angles Morts, Chromosome A, Lille (59), novembre 2017

Small#10, la nuit des arts, Le Non Lieu, Roubaix (59), décembre 2018

Ma « Smorfia napoletana »

A Naples, le lotto existe depuis la fin du 18ième siècle. Espoirs de gains pour un peuple pauvre, les rituels associés au choix des numéros, espérés gagnants, sont nombreux. Le plus connu se réfère à l’antica smorfia napoletana. Ouvrage, réputé issu de la Kabale, il permet de traduire rêves, événements, messages rêvés de nos morts … en numéros, de 1 à 90, qui seront alors joués.

Aujourd’hui, il y a plus de 37 500 entrées pour continuer de traduire en nombre chaque situation selon son contexte. Une chronique du Tout réduite à 90 nombres. C’est fascinant.

Dès l’origine il existait des planches illustrant l’association numéro / mot-clé : accès et lecture facilités pour un peuple en majorité analphabète. C’est cet usage de l’illustration qui m’a conduit à proposer ma propre série d’images numérotées : la vie cette loterie. A Naples le recours et les références à la Smorfia restent d’actualité : ainsi, au Bingo, les cartons de chiffres sont aussi illustrés et surtout, le meneur de jeu annonce les numéros tirés plutôt par le mot, la phrase qui lui sont associés. Et son public en connaît la traduction en numéro !
Dans la Smorfia napolitaine, les associations se réfèrent, de façon plus ou moins explicite, au sexe, à la religion catholique et aux difficultés de la vie.

Ce recours à l’image permet de jouer sur les représentations : ainsi, le n°5 est associé à la main. Celle-ci peut être dessinée ouverte, fermée, offerte, osseuse, tatouée … voire « main de Fatma » symbole de protection pour nombre de Méditerranéens.

Mon choix du format « carte » pour chaque numéro, façon tarot divinatoire, vise à souligner l’ésotérisme et les syncrétismes qui fondent ce système de représentations et d’usage.

format du motif : 105×155 mm

Angles morts, exposition collective, Chromosome A, Lille – 2017

Celui qui construit une série, fondée sur les images ou sur les nombres, raconte à son tour, une histoire qui lui propre.

Small# 10, exposition collective , la nuit des arts, Le Non Lieu, Roubaix- décembre 2018