Serrànada, des memento mori portatifs

Expositions

Ménage ta Ménagère, Small#9, Le Non-Lieu, Nuit des Arts, Roubaix (59), décembre 2017
Memento Mori & Serrànada, Ateliers ouverts d’Alsace, Wilwisheim (67), mai 2016
Serrànada, Le hibou dans la tasse, Nuit des arts, Roubaix (59), mai 2015
Serrànada, Objets textiles #1, la Manufacture des Flandres, Roubaix (59), septembre 2013

Les Vanités, les Memento mori, les Cavaleras mexicains, les danses macabres … mettent en garde contre l’attachement aux biens terrestres, rappellent l’inéluctabilité de la mort. J’emprunte volontiers cet axe de représentations, relatif à l’éphémère, la trace, la décomposition ultime, pour interroger, à mon échelle, nos modes de vie contemporains, nos précarités.

Des memento mori portatifs

Je fabrique par linogravure, des estampes textiles, contournant la fragilité du papier, dans le but qu’elles circulent, soient mises en poche, transportées et accrochées dans les espaces de vie, privé et professionnel.

Jouer du support vise à interpeler le rapport à la préciosité de l’estampe d’art.

J’ai inventé une identité à ces objets-textile : Serrànada.

Je puise mes motifs dans les objets usuels, reprenant parfois les références classiques (crâne, squelette) dans la tradition des thèmes macabres et y entremêle des textes.

Ces messages sont issus de détournements d’expressions, d’inventions verbales captées lors de conversations, de jeux avec les mots dans la veine oulipienne. Référés à l’objet représenté (ustensiles, membres tatoués) ils cherchent dans le même mouvement, à en dépasser la trivialité.

serrànada-linogravure-tissu-samia-kachkachi-15

serrànada-linogravure-tissu-samia-kachkachi-14

 

Serrànada

Ce nom évoque l’Espagne des conquêtes, le Portugal envoûté par l’Orient, les voyages…. Néanmoins ses origines restent floues.
Cet objet apparaît dans les récits des grands Explorateurs, parmi les cadeaux offerts par les peuples indigènes.
Suscitant perplexité chez nos savants, il reste longtemps oublié au fond des malles poussiéreuses.
Parfois évoqué en littérature mais jamais nommé*.
Ultime trace de l’humour des peuples disparus après les sanglantes conquêtes ? la question reste posée…

* citation de Lao She dans « Quatre générations sous un même toit » : une chose peut être utile du fait même qu’elle est inutile.

fiche d’identification
n. masc. inv.
Estampe coton ou lin
Se suspend, s’empoche, s’affiche, s’encadre, s’offre, se repasse, …
Eau ? point trop.

Règne : Objet Sans Objet (OSO)
Embranchement : sculpture textile
Ordre : linogravure
Famille : dada (et pas doudou)
Genre : rocambolesquae inutilae
Espèce : Serrànada artis opus

 

 

 

 

 

 

 

serrànada-linogravure-tissu-samia-kachkachi-18

lâche-prise  25x40cm

serrànada-linogravure-tissu-samia-kachkachi-21

t’es du bon coté du manche ?  35×80 cm

serrànada-linogravure-tissu-samia-kachkachi-27

ce temps trépassé  40×50 cm

serrànada-linogravure-tissu-samia-kachkachi-19

épuiser, tarir et après ?  50×75 cm